CANUDC, ET C’EST PARTI POUR UNE NOUVELLE AVENTURE…

UDM2015

De la gauche vers la droite. Pr. Kom-Binyou - Pr. Pangop
L’Université Des Montagnes (Udm) à Bangangté dans le département du Ndé, région de l’Ouest Cameroun, a servi de cadre le vendredi 26 juin 2015 dernier, au lancement du CANUDC2015 (Cameroonian National Universities  Debating Championship) qui se déroulera du 10 au 15 novembre 2015. L’occasion  a donné lieu à une Conférence de presse.

En présence des membres du Comité Local d’Organisation, du Club Débat & Leadership de l’Udm et du Comité National d’Organisation chapeauté par la Cameroon Debate Association (Cda), des médias locaux et nationaux et autres curieux venus nombreux, cette conférence de presse s’est  ouverte par le mot de bienvenue, de remerciement et d’encouragement du Professeur Ambroise KOM, vice-président de l’Udm et par ailleurs Président du CANUDC 2015. Très flatté par l’avancement des travaux et l’abnégation au travail de la chaine d’organisation,  le Pr. Ambroise KOM dont les qualités de grand orateur ne prêtent aucunement à débat, n’a pas manqué de rappeler aux uns et aux autres que l’essentiel à l’université, n’est pas  les diplômes acquis  mais la formation des leaders puisque, renchérira-t-il, « le leadership ne s’invente pas…ça s’apprend ». Ce grand Homme de lettres pense que cette initiative louable de la Cda participe à juste titre de la formation des « leaders de demain ».
Steve Tametong & Farah Nguegang_ Canudc 2011-Uds

Etait également présent à ladite conférence de presse, le Président du  Comité Scientifique de la Cda, le Professeur Alain Cyr PANGOP KAMENI qui, avant toutes choses, a loué les efforts du Professeur Ambroise KOM du partenariat initié entre l’Udm et la Cda. Le Président du comité Scientifique qui a la charge de la censure des thèmes de débats afin d’en assurer la pertinence et une certaine utilité sociale, s’est également inscrit dans le registre des  conseils à l’endroit de toutes ces personnes aimeraient se jeter dans le monde du débat structuré lequel reste un concept très peu connu, on dirait même mal connu en Afrique francophone où, il y a une forte tendance à l’associer à la politique, au droit ou à la littérature. Cependant, il convient de rappeler qu’un autre aspect du débat, encore moins exploré en Afrique, c’est le  débat en compétition soit, une sorte de jeu populaire non sportif et à caractère plutôt intellectuel emprunté au monde anglo-saxon. Il semble dès lors s’imposer, et le panel de la conférence de presse de le relever, la nécessité et l’importance de ce championnat inter universitaire d’art oratoire au Cameroun en vue de préparer les compétiteurs aux autres échéances internationales qui matérialisent en clair ce véritable jeu olympique de l’esprit. 

MARIUS YANNICK BINYOU BI-HOMB, Président de la Cda lui aussi conférencier, a tout d’abord  montré que le débat est prouvé avoir un impact direct sur l’éducation du jeune  et  sa réussite professionnelle. Ce qui a motivé  la création de cette société d’art oratoire qu’est la  Cda dont les actions s’inscrivent dans la vive philosophie actuelle de développement et ont l’avantage de promouvoir le dialogue démocratique, le bilinguisme,  la mobilité des jeunes et de cultiver en ceux-ci, l’esprit de citoyenneté. C’est d’ailleurs dans ces derniers objectifs que le CANUDC 2015 trouve son sens le plus accru. C’est donc un président de la Cda, décidemment motivé qui a tenu d’insister sur les 04 clés de réussite du CANUDC 2015 à savoir la Communication, l’Organisation, le Partenariat et le Sponsoring lesquelles en font la particularité.

L’occasion de cette conférence de presse a également été saisie pour la présentation du site internet rénové et modernisé du CANUDC 2015 (www.cameroondebate.org) sur lequel, toute personne désireuse prendre part  à ladite compétition  de novembre prochain, peut se préinscrire ou  s’inscrire à travers le lien http://www.cameroondebate.org

Photo de fin de famille- Conférence de Presse CANUDC 2015-Udm

C’est aux environ de 18h et par une photo de famille  que cette conférence de presse est rentrée dans  le panthéon de l’histoire à la grande  satisfaction des organisateurs. Le rendez-vous ayant été pris très prochainement.  Pour ainsi dire, le CANUDC 2015 du 10 au 15 novembre prochain dans la ville de Bangangté est désormais officiellement lancé sous le label Udm2015 et le thème, « Femmes et jeunes : acteurs de développement ».

LE CAMEROUN ENTAME LA REGIONALISATION DE L'ART ORATOIRE MODERNE

Un Atelier d’Art Oratoire bientôt à Dschang, la CDA innove !

Route des Chefferies de Dschang-La Face cachée des débats publics
Encore quelques jours et la ville de Dschang se dotera d’un premier Atelier de formation des jeunes aux techniques d’Art Oratoire et de prise de parole en public. L’Atelier, une grande première pour le Cameroun où le Débat continue de faire ses preuves, aura pour cadre l’AFC de Dschang, acteur culturel de premier choix dans cette ville estudiantine baptisée « Cité du Savoir ». Le lancement officiel couplé avec la première édition de la Saison II de la rencontre mensuelle de débat, « Les Grands Orateurs » ne va plus tarder soit le Mercredi 05 Novembre prochain.

Salle Manu Dibango AFC-L'arène
Cette initiative de la CDA, par un coup d’inspiration de M. Tombé Franklin, Directeur en charge la Traduction et par ailleurs Animateur Principal de jeunesse aura pris environ deux mois d’échanges et de débats entre les deux parties (la CDA et l’AFCD) avant d’être finalement adoptée pour le compte de l’année scolaire 2014/2015.

C’était au terme d’une assise d’environ une heure, le jeudi 16/10 dernier, qui a connu la présence de M. Njomo Parfait (Président intérimaire), Tombé Franklin et Wateu David (Directeur en charge de la Communication) pour la CDA, et M. Noutenijeu Joseph, Directeur de l’AFCD.

L’Atelier d’Art Oratoire attend une cinquantaine de jeunes scolarisés des lycées et collèges de la ville, déjà confrontés aux exercices d’argumentation, de dissertation et bien d’autres activités post et péri scolaires qui ont recours à la manipulation du verbe pour exprimer un point de vue. Il est prévu environ sept (07) modules de formation repartis sur une période de sept mois avec en prime, une « Mini-compétition de débat » pour la clôture de la saison. Pour cette saison test, les participants doivent débourser la modique somme de 2500 FCFA pour leur inscription. Comme quoi la bonne santé de la Nation camerounaise de demain laquelle passe par la formation des Leaders d’aujourd’hui, n’a pas de prix.




Que vive l’Art Oratoire ! Vive le Débat !

David Wateu.
Communicateur CDA

Le Cameroon Debate Association lance ses premiers débats publics: décembre 2013





LES GRANDS ORATEURS 1ère édition


Un partenariat CameroonDebate -Alliance Franco-Camerounaise- Club Débat & Leadership UDS

La salle Manu Dibango a abrité le 04 décembre 2013 la première édition de débat « structuré les grands orateurs » sous l’initiative de la Cameroon Debate association (CDA) en partenariat avec le Club Débat & Leadership de l'Université de Dschang et L’alliance franco camerounaise de Dschang.



Installation du panel du débat à la salle Manu Dibango: Derrière, les équipes au débat, et le pupitre ; Devant le modérateur  et le time keaper

Vulgariser le débat structuré, tel est la mission que s’est assigné la cameroon debate association (CDA) et le concept « les grands orateurs » vient ici confirmer la poursuite de cette objectif. Il s’agit de la nouvelle arène de débat mettant face à face enseignant d’université, enseignant de lycée et étudiants. Bref, un nouveau challenge, un autre virage pour le débat structuré au Cameroun. Ce challenge a été lancé en prélude à la semaine du livre, d’ou le choix du thème, « cette chambre pense que le livre est le meilleur moyen d’acquisition du savoir ».Deux équipe de trois personnes respectant la constitution précédemment décrit. Une de l’assertion composé de : Dr. Alain Cir PANGOP, enseignant à université de Dschang ; Mr. FOTSING, enseignant au lycée bilingue de Dschang et Mr TOMBE Franklein, étudiant. A l’opposé, Mr BOPOU John, Doctorant ; Mr TCHOUANKAP, enseignant au lycée classique de Dschang et Mr KENETH, étudiant. A côté, WATEU David et Ibrahima Gueba respectivement modérateur et time keaper.
La proposition : De gauche à droite, M.TOMBE (Etudiant), Dr PANGOP (Enseignant universitaire), M. FOTSING (Professeur de lycée)


L’opposition : De gauche à droite, M. Keneth (Etudiant), M. Tchouankap (Professeur de lycée), M. Bopou (Chercheur)


                                                                                                                                                                                     
Pendant 50minutes, ces équipes ont rivalisé d’adresse avec rage et détermination conformément aux règles édictées à cet effet. On pouvait observer la violence de leurs arguments arrachant au passage d’adhésion et les ovations du public dont l’attention n’était pas à démontrer. Une guerre de mot à perpétuel rebondissement. Des moments forts de cette bataille, nous pouvons relever ici l’accusation mutuelle des équipes de la légère compréhension du thème. Et c’est de là que surgissaient de part et d’autre de nouveaux arguments à la grande satisfaction du le nombre n’était pas à plaindre.

 
Noyé dans la pertinence du débat, on n’a pas vu le temps passé jusqu’à ce que la cloche de fin ait raison sur les appétits des uns et des autres. Parole au public pour quelques observations et la nuit tomba sur le débat. Mais comme toujours, l’après débat est resté le débat, difficile de se quitter, le temps de quelques échanges. Débuté à 16h ce n’est qu’au environ de 19h30 que l’on pouvait voir les premières personnes quitter la salle Manu Dibango. Le prochain rendez-vous ayant été pris pour Févier 2014.   

Michel TALLA, communicateur CDA 
Dschang, le 06 décembre 2013
Mis en ligne le 02 Janvier 2014



Echanges entre les débateurs après le débat


Photo de famille à la fin du débat : débatteurs, membres de la CDA, responsable de l’alliance franco-camerounaise .